L’entretien de l’accastillage de votre voilier

pont d'un voilier avec accstillage

L’accastillage d’un voilier est particulièrement exposé à l’environnement salin et aux efforts mécaniques lors des manoeuvres. Il doit être régulièrement entretenu.

L’entretien  du voilier est une question de sécurité et de longévité du matériel et c’est particulièrement le cas pour l’accastillage. La durée de vie des  différentes pièces, comme les poulies ou les bloqueurs entre autre, dépend du programme de navigation (régate, cabotage, navigation à l’année,…) mais aussi de leur utilisation et de la bonne préparation des manoeuvres. En effet, chaque pièce doit être utilisée pour la fonction et l’effort  à laquelle elle est prévue.

A faire tous les ans.

poulies de pied de matL’entretien annuel de l’accastillage est impératif. Il permet de bien vérifier les pièces et repérer les poulies à changer par exemple. Cet entretien consistera à bien rincer l’ensemble des poulies, bloqueurs, manilles, chariot de grand voile ainsi que le winch et l’enrouleur. Après le rinçage, vous pouvez lubrifier les pièces. Cet entretien doit être fait avant l’hivernage. Certaines pièces demanderont un entretien plus particulier pour que celui soit parfait.

Les bloqueurs et taquets coinceurs.

Avant l’hivernage du voilier, les bloqueurs et les taquets coinceurs peuvent être démonté entièrement. Attention de pas perdre les petits éléments comme les ressorts ou les billes. Profitez en pour vérifier l’usure des cames des bloqueurs ou la poignée. Pulvérisez ensuite une solution lubrifiante.

L’enrouleur.

L’enrouleur de génois est une pièce qui doit être vérifiée de près avant l’hivernage. Son entretien consistera à bien le rincer et lubrifier les pièces métalliques. Il est impératif, si vous dématez, d’en profiter pour contrôler l’étai. L’étai est la partie du gréement dormant qui subit le plus d’effort et est la plus fragile….donc premier risque de casse…Lors de l’entretien du génois, profitez en pour vérifier le bon état de la drosse sur toute sa longueur et vérifiez les goupilles d’axe de ridoirs (près du tambour, et au capelage).

Les winchs.

L’entretien des winchs demande lui aussi un démontage…ce n’est pas si compliqué. Vous pouvez donc démonter les winchs en prenant soin de ne pas perdre les petits éléments comme les ressorts. Les winchs pourront être nettoyés avec du white spirit. Le winch, propre, vous pourrez le graisser à nouveau avec une nouvelle graisse. Les nouveaux winchs fonctionnent à sec et n’ont pas besoin de graisse. Ils seront juste lubrifiés.

En respectant ces quelques règles, vous augmenterez la durée de vie de votre matériel et votre sécurité. Alors prenez le temps d’entretenir l’accastillage. Et vous comment entretenez vous votre accastillage?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire