Le transport d’un petit voilier.

voilier sailart sur remorque

L’intérêt premier d’un petit voilier est souvent le côté transportable. Avoir son voilier dans son jardin l’hiver, pouvoir se passer des services du port ou d’un chantier naval à la belle saison, pouvoir naviguer sur tous les plans d’eau d’Europe, naviguer en mer comme en eau intérieur, voilà tous les avantages du voilier transportable.

Cependant, transporter sois même son voilier demande de respecter quelques règles que nous allons évoquer ci-dessous.

Quelques définitions :

Poids à vide (PV) : C’est le poids du véhicule en ordre de marche. C’est-à-dire avec un réservoir plein, la roue de secours et les éléments de série livrés par le constructeur.
Poids total en charge (PTC)mise a l'eau bateau : C’est le poids total que le véhicule est autorisé à transporter, il est indiquer sur la carte grise. Il correspond au poid total des passagers et des bagages. La remorque doit être équipée d’un système de freinage si son PTC est supérieur à 750kg ou supérieur à 50% du poids à vide du véhicule.
Poids Total Roulant Autorisé (PTRA) : C’est la somme des PTC du véhicule et de la remorque.
Charge Utile (CU) : C’est la charge maximale qu’il est autoriser à mettre dans le véhicule ( différence entre le PTC et PV).

Ces définitions vont vous être utiles pour savoir de quel permis vous allez avoir besoin :

Le permis B : Il est suffisant dans de nombreux cas. Pour cela, il faut que le PTAC de la remorque soit inférieur à 750kg ou si il est inférieur au Pv de la voiture et que la somme des deux PTAC est inférieur à 3500kg.

Le permis E : Il sera obligatoire dés que les conditions ci-dessus sont dépassées. Ce permis consiste en une simple visite médicale si le permis B date de moins de 5 ans. Sinon, le passage du code et une épreuve pratique est obligatoire. Il valable 5 ans jusqu’au 60 ans du titulaire du permis puis deux ans jusqu’au 76 ans de ce dernier avant de passer à 1 an.

La remorque : Jusqu’à 500kg de PTAC, aucuns documents n’est requis et la plaque d’immatriculation est celle du véhicule. Au-delà, la remorque devra avoir une carte grise et sa propre plaque d’immatriculation.

Le permis de conduire : (code de la route R221-4 et R221-8)
Pour toutes remorques dont le PTAC (F2) est inférieur ou égal à 750 kg un simple permis B est suffisant pour tracter avec n’importe quel véhicule léger qui a le droit de tracter.
Si le PTAC (F2) de votre remorque est supérieur à 750 kg:
Permis B suffisant si PTAC (F2) voiture + PTAC (F2) remorque inférieur ou égal à 3500 kg
Formation B96 obligatoire si PTAC (F2) voiture + PTAC (F2) remorque compris entre 3501 et 4250 kg.
Permis BE obligatoire si PTAC (F2) voiture + PTAC (F2) remorque compris entre 4251 et 7000 kg

L’immatriculation : (code de la route R317-8)
Toute remorque dont le PTAC (F2) est supérieur à  500 kg doit avoir sa propre immatriculation. Donc sa propre carte grise.
La plaque d’immatriculation peut être amovible pour les remorques dont le PTC est inférieur à 500 kg.

Système de freinage : (code de la route R315-1)
Toutes remorques dont le PTAC (F2) est supérieur  à 750 kg doit être munie d’un système de freinage.
Cas spécifique, si le PTAC  (F2) de votre remorque non freinée est compris entre 501 et 750 kg, le poids à vide (G1) du véhicule tracteur doit être au moins égal au double du PTAC (F2) de la remorque.

Poids tractable de votre véhicule : (code la route R312-2)
Pour connaître la masse tractable par votre véhicule :
Poids total roulant de votre véhicule (F3) – le PTAC (F2) de votre véhicule.

Vitesses autorisées lorsque l’on tracte : (code de la route R413-8)
L’article R413-8 du code de la route stipule que la vitesse des véhicules dont le poids total autorisé en charge (F2) est supérieur à 3.5 tonnes ou des ensembles de véhicules dont le poids total roulant autorisé (F3) est supérieur à 3.5 tonnes, à l’exception des véhicules de transport en commun, est limité à:
1°- 90 km/h sur les autoroutes;
2°- 80 km/h sur les routes à caractère prioritaire et signalées comme telles. Toutefois, cette vitesse maximale est relevée à 90 km/h pour les véhicules dont le poids total est inférieur ou égal à 12 tonnes sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central;
3°- 80 km/h sur les autres routes. Toutefois, cette vitesse maximale est abaissée à 60 km/h pour les véhicules articulés ou avec remorque dont le poids total est supérieur à 12 tonnes.
4°- 50 km/h en agglomération. Toutefois, cette vitesse maximale est relevée à 80 km/h sur le boulevard périphérique de Paris.

Vous trouverez les textes relatifs à ces règles sur www.legifrance.gouv.fr code de la route

I. – Toute remorque, dont le poids total autorisé en charge excède :
1° Soit 1,5 tonne pour les remorques agricoles ou de travaux publics ;
2° Soit 750 kilogrammes pour toute autre remorque ;
3° Soit la moitié du poids à vide du véhicule tracteur,
doit être équipée d’un dispositif de freinage permettant son arrêt automatique en cas de rupture de l’attelage pendant la marche.

La mise à l’eau :

Les manœuvres pour la mise à l’eau du voilier et sa sortie ne présentent pas de complications particulières.

Avant de mettre la remorque sur la cale, il est préférable de préparer le bateau. Si c’est possible, il est recommandé de mater le voilier et de préparer le moteur. Pensez aussi à mettre les pare battages.

Quand cela ai fait, vous pouvez pourrez reculer jusqu’à immerger la moitié des roues de la remorque dans l’eau, pas plus. Arrêtez la voiture en la laissant bien embrayée et faites glisser le voilier. Et voilà, il n’y a plus qu’à……

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire