La salon nautique de Paris

Si les voiliers présentés au Nautic, le salon nautique de Paris, les voiliers de moins de 8 mètres seront bien présents.

Les days boats.

bihan-650Dans la catégorie des dayboats, on pourra visiter le Bihan 6.50. Ce voilier performant, signé du cabinet Finot-Conq, et construit par Marine Composite, est très attendu. Autre voilier qui sera en vedette, le Drakkar 24, du chantier Dufour. L’annonce de dernier avait fait l’événement, à la rentrée. En plus de ces deux nouveautés, nous pourrons redécouvrir les Seascape 18 et 27 ainsi que la Gazelle des sables et la Gazelle Breizh. Un autre ancien, qui sent le renouveau devrait être présent : Le Surprise by BG Race.

Les voiliers de croisière.

ikone 7.50 en navDans cette catégorie, là aussi, il y aura de la nouveauté.Le chantier breton Espace-Vag présentera son Ikone 7.50, voiliers simple et amusant qui aura marqué cette année. Chez les polonais, c’est le nouveau Maxus 24 EVO qui est très attendu. Il sera accompagné de son frère, le Maxus 26. Autre polonais qui sera présenté pour la première fois à Paris, le Haber 620, un vrai pêche promenade. Enfin, le First 25 sera toujours présent.

Les nouveautés ne seront pas seules à l’honneur puisque on pourra toujours visiter des anciens comme le Muscadet et le Corsaire.

Enfin, du côté des multicoques, Deux modèles seront présentés : le Pulse 600 et le Tricat 25.tricat 25 evoltion

Qui a dit qu’il n’y avait plus que des gros???

3 Commentaires

  1. Moi je l’ai dit : il n’y plus que des gros! Les petits sont tolérés, et à titre de faire-valoir uniquement.

    Le salon cette année signe à l’évidence probablement une de ses dernières années, sous cette forme et à cet endroit, à moins d’un sursaut de la FIN et des acteurs de l’économie de la plaisance… Peu probable. Notre “salon chéri” est donc voué à disparaitre : voilà la vérité.

    Il était déjà considérablement amputé, et moribond depuis quelques années. Là, cela saute aux yeux du visiteur, du moins celui qui connait un peu la musique. PLUS AUCUN INTÉRÊT. Et encore moins pour les petits bateaux, et petits exposants, qui venaient probablement pour la dernière fois. Nombre d’entre eux n’étaient d’ailleurs même pas là. Et ceux qui étaient là portaient le deuil et une voilure réduite.
    Stop l’hypocrisie, le salon nautique de Paris est mort. Et tant mieux. L’agonie n’avait que trop duré.

    Et dire d’un voilier (bihan 650) qu’il est performant avant qu’il n’ait fait ses preuves ou de l’avoir soit même essayé et comparé, c’est un peu facile non… Il est très joli et porte de belles idées, un nouveau point de vue original, du savoir faire en terme de conception. Je suis plus réservé sur la qualité de construction. A voir sur l’eau donc.

      • En effet, le prototype – qui ne porte pas ce nom d’ailleurs si je ne me trompe – a déjà naviguer. Mais le prototype est aussi très différent du bateau de série (matériaux, détails de forme, déplacement, raideur, lest, puissance, etc).
        Et qui dit que le prototype est “performant”, et selon quels critères? Il l’est probablement mais c’est une appréciation très relative. Dire d’un bateau (ou d’un escargot) qu’il est performant sans préciser par rapport à quoi n’a pas vraiment de sens.

Laisser un commentaire