Erwan Le Roux sur le Tour de France à la voile

erwan le roux
photo Olivier Blanchet

Privés de Transat Québec – Saint-Malo en raison de l’avarie de flotteur survenue sur leur Multi50 lors de The Transat bakerly en mai dernier, Erwan Le Roux, FenêtréA et Cardinal ont décidé de s’engager sur le Tour de France à la Voile, en juillet prochain.

Et pour cause, le skipper Morbihannais et ses deux fidèles partenaires savent rebondir quelles que soient les situations et aiment les nouveaux défis. Aussi, en décidant de s’associer au projet Team Terrillon Avocats mené par Julien Villion et Matthieu Souben avec le soutien d’ENGIE,  lancé dès le mois d’avril, ils ont réussi le pari de monter une équipe compétitive à moins d’un mois du coup d’envoi de l’épreuve qui les mènera de Dunkerque jusqu’à Nice en passant par Dieppe, Roscoff, Baden Golfe du Morbihan, Roses, Gruissan, Marseille et Hyères. De fait, pas question de faire de la simple figuration pour Erwan Le Roux qui a déjà remporté la course à trois reprises (en 2008, 2009 et 2014), même si le support a changé en faveur du Diam 24 OD. Bien au contraire même, puisque ce dernier est un multicoque, ce qu’il maîtrise à la perfection, ainsi qu’il la prouvé ces dernières années sur le circuit de la classe des 50 pieds.

n l’a dit, le planning du mois de juillet a été chamboulé pour Erwan Le Roux qui devait s’aligner au départ de la Transat Québec – Saint-Malo le 10 juillet. Cependant, pas du genre à rester les bras croisés et soutenu par les deux fidèles partenaires de son projet, FenêtréA, fabricant de fenêtres, de portes et de volets, puis Cardinal Edifice, Groupe de BTP, il a choisi de s’aligner au départ de la 38e édition du Tour de France à la Voile qui aura lieu du 8 au 31 juillet prochain. Au programme : neuf villes étapes, trois semaines de course et deux façades maritimes privilégiées, rien de moins. « Revenir ainsi sur le Tour, c’est un joli clin d’œil. C’est une belle opportunité pour moi et pour les partenaires du projet », se réjouit Erwan, déjà triple vainqueur de l’épreuve sur Courrier Dunkerque en 2008, 2009 et 2014, aux côtés de Daniel Souben. C’est d’ailleurs ce dernier qui a fait le trait d’union entre le skipper de FenêtréA-Cardinal et ses partenaires et le projet Team Terrillon Avocats porté par Julien Villion et Matthieu Souben depuis le printemps dernier. C’est lui aussi qui revêt, aujourd’hui, la casquette de manager et de coach de l’équipe qui se réjouit de bénéficier également du précieux soutien d’ENGIE, de CEFIM Vannes, d’Orpi Littoral Immobilier et de différents fournisseurs officiels pour mener à bien ce nouveau challenge.

« L’invité surprise »
« Les ingrédients de la réussite sont nombreux. Nous avons un bateau disponible, des partenaires prêts à jouer le coup et une équipe sportive qui tient la route », ajoute Erwan Le Roux. De fait, à ses côtés, l’on retrouvera logiquement Julien Villion et Matthieu Souben, deux jeunes skippers de talent dont la réputation n’est plus à faire, ainsi que des régatiers aux compétences affûtées et forts de nombreuses expériences, y compris sur le Tour de France en Diam 24 OD. La preuve, en 2015, Didier Le Vourc’h et Benjamin Amiot étaient présents à bord de Prince de Bretagne tandis que Fred Moreau officiait à bord de Spindrift, le tenant du titre. « Nous savons que nous arriverons avec un niveau de préparation inférieur à celui des autres mais nous avons un bel équipage qui se connait bien et qui connait bien le bateau », souligne Erwan qui est finalement celui qui a le moins navigué en Diam 24 de la petite bande puisqu’il n’a disputé que le Spi Ouest-France l’an passé, sur Sodebo. « Daniel excelle pour mettre les bonnes personnes aux bons endroits. Ca ne peut que fonctionner. Nous savons que nous avons les capacités pour aller chercher les premières places », promet Erwan Le Roux qui n’a pas pour habitude de s’aligner au départ d’une course simplement pour participer mais pour donner le meilleur de lui-même… et gagner.

TEAM Cardinal – FenetréA
Erwan Le Roux
Daniel Souben
Julien Villon
Matthieu Souben
Didier Le Vourc’h
Benjamin Amiot
Fred Moreau

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire