Nouveautés voiliers du Grand Pavois 2016

grand pavois
© Gilles Delacuvellerie

La 44ème édition du Grand Pavois de La Rochelle aura lieu du 28 septembre au 03 octobre 2016. Si les nouveaux petits voiliers seront peu nombreux, les chantiers seront bien là.

Le Grand Pavois de La Rochelle reste un évènement majeur pour le grand public comme pour les professionnels. Proche des pratiquants, le salon permet de voir des bateaux à flots et est plus facilement accessible que le salon de Paris. Cette année, les nouveaux voiliers de moins de 8 mètres seront peu nombreux. Il faut reconnaître que toutes les années ne peuvent pas être aussi riches en nouveautés que les années précédentes. Les Djangos 6.70 et 7.70, Maxus 24 et autres Ikone 7.50, qui ont justement marqué les précédents salons, seront bien présents.

Les informations sur les bateaux présents arriveront régulièrement.

Les nouveautés.

TROLL 26 – CHANTIER DES ILEAUX

Dernière réalisation du chantier, le Tröll 26 est un dayboat de 8 mètres de long pour 2.50 mètres de large et 1.80 mètres de tirant d’eau. Son design moderne et le choix des matériaux en font un bateau convivial et confortable. Simple, racé et élégant, celui-ci est complètement pensé pour des sorties à la journée. Un taud abritant le pont avant offre même la possibilité de s’abriter en cas de pluie.

NAU

NAU est un concept de bateau modulable et personnalisable, conçu comme une plateforme multi usages dédiée aux sports d’eau. Ces 3 voiliers et deux barques ont été imaginés par Louis Cottin, un breton qui s’est entouré de Jean-Mathieu Bourgeon qui a travaillé 11 ans en tant que directeur technique du projet hydroptère.

1 Commentaire

  1. Dommage de ne pas profiter de cette rubrique sur le Grand Pavois pour justement souligner à quel point les “petits bateaux” originaux et les artisans y sont en voie de disparition.
    Faire l’éloge du GP sur le thème “petits bateaux”, c’est plutôt paradoxal alors que le salon fait justement de moins en moins d’efforts pour recevoir et montrer des productions confidentielles, des artisans à l’oeuvre, des bateaux originaux de petit série, etc. Le GP par contre ne ménage pas sa peine pour recevoir des bateaux à moteur et des catamarans de plus en plus grands, avec de grandes marques qui viennent en véritable armada, trustant l’attention et les meilleurs emplacements.

    Ce salon est avant tout une foire au plastique, à la très grande série, au moteur, et cette tendance est amplifiée d’années en années par la démarche commerciale des organisateurs du salon vers ces produits. Le salon est donc en opposition avec les petits bateaux, les petits voiliers en particulier.

    La présentation des petites séries et des productions artisanales devraient y être gratuites ou presque, et le cout reporté sur les gros exposants. Mais ce n’est pas la politique de l’organisateur, et de loin, et la rentabilité est son seul moteur dans les faits. Chaque m² doit être loué et rentable!

    A noter : l’organisateur du GP est un association à but non lucratif! Mais le profit est bien sa seule raison d’être. Personne pour s’en émouvoir? L’entreprise associative offrent des facilités en terme de fiscalité et d’emploi, des avantages énormes, mais l’usage de ce statut semble ici clairement abusif, à l’évidence. On organise pas un événement de cette ampleur dont le seul objectif est le commerce avec une association loi 1901…

Laisser un commentaire