Kelt 7.60, un des meilleurs voiliers de sa génération

kelt 7.60 sous spi

Le kelt 7.60 est un petit voilier construit par le chantier Kelt, dans les années 80. Cette unité peut être un très bon choix sur le marché de l’occasion.

Kelt marine lance le Kelt 7.60  en 1980. Dessiné par jean BERRET, il sera construit à près de 500 exemplaires. . Ce voilier, très polyvalent, est un des meilleurs voiliers de sa catégorie avec le First 25. Le Kelt 7.60 sera élu voilier de l’année en 1980. Il est capable d’emmener une famille caboter le long de nos côtes comme d’ouvrir les portes à la croisière semi hauturière.

Le pont

equipage dans le carré du kelt 7.60Sur le pont, le kelt 7.60 est bien pensé. Dessiné avant la généralisation des cabines arrières, son cockpit est profond est sécurisant. Assez vaste, il permettra à quatre équipiers de manoeuvrer sans se marcher dessus. Deux coffres de cockpit permettent de ranger les pare battage, une petite annexe et l’outillage ou autres. Les hiloires sont confortables en mer. Le passage vers l’avant ne pose pas de difficultés et l’antidérapant à bien tenu le coup.

L’intérieur

A l’intérieur, il y a du volume. Sa conception était assez originale pour l’époque et propose espace et volume de rangement. Au pied de la descente, on trouve, à droite, un WC fermé avec un petit lavabo et un rangement pour les cirés. Cette conception permet d’avoir une salle d’eau vraiment isolée ou on peut se tourner aisément. De l’autre côté, un coin cuisine en L dans le sens inverse de la marche offre pas mal de rangements pour partir une semaine. On y retrouve une glacière, l’espace pour le réchaud sur cardan et des placards.

plan interieur kelt 7.60Sous les banquettes du carré, agréable pour 4 personnes, on retrouvera des rangements qui pourront servir de cambuse. Une petite table à carte, absente de série, peut éventuellement être installée contre la cloison des WC sans que cela n’enlève au confort du carré. Les équipets du carré sont de dimension convenable pour la taille du voilier. En fait, le Kelt bénéficie d’une largeur de 2.78m qui permet d’avoir un beau volume. La cabine avant est de taille tout à fait correcte et deux adultes peuvent y dormir sans être trop coincés. La cabine se ferme par une porte coulissante.

En navigation

Le kelt 7.60 est un voilier très bien construit, costaud, construit en monolithique. Un équipage peut envisager de trèskelt 7.60 au portant belles croisières voir des régates locales. Le bateau n’aura pas à rougir. En mer, son comportement est très sain. Il est, sans doute, un des voiliers les plus marins de sa génération avec le First 25. Il aime le gros temps et passe très bien dans la mer forte.

En version quillard, il est capable de faire un très bon cap. Le génois à fort recouvrement demandera à être bien réglé. Bien que moins séduisante, la version dériveur lesté offre tout de même, elle aussi, de belles sensations sous voiles. Au portant, le bateau marche aussi très bien et est bien équilibré sous spi.

Motorisation

Le Kelt 7.60 était proposé en version IB (peut répandue) et en version moteur en puits. Cette version est l’idéal sur un petit voilier. Le moteur hors bord permet de réduire sensiblement les coûts. Son positionnement central, en puits, permet de bien manœuvrer dans un port et de faire une route au moteur de façon fluide, même avec un peu de mer. Le moteur ne sort pas de l’eau. Cependant, en version 4 temps, il sera difficile d’installer un moteur de plus de 6ch.

Les points à vérifier

Ce voilier ayant été construit à l’époque du tout vaigrage, il sera nécessaire de les remplacer ou de les remplacer par une peinture. Concernant les boiseries, elles tiennent, logiquement, plutôt bien. Le bateau peut s’inspecter facilement. Les varangues sont facilement visibles en soulevant les planchers et le bateau étant construit en monolithique, sans contre cloison, vous aurez accès à toutes les parties sensibles. Les réparations éventuelles seront facilement visibles.

Un point important à vérifier est le puits de dérive et le pied de la table du carré par lequel passe le mécanisme de remontée de celle-ci, dans la version dériveur lesté. Celui-ci étant en acier galvanisé, il peut être fortement usé et rongé par le sel. Si c’est le cas, une réparation s’impose sous peine de voir l’eau rentrer par les fonds.

Be the first to comment

Laisser un commentaire