L’entretien d’un voilier

first 25

L’entretien d ‘un voilier est aussi important que naviguer et se faire plaisir sur l’eau. Si Entretenir son voilier est une préoccupation à l’année, l’hivernage est un bon moment pour vérifier son bateau et le bichonner.

Entretenir son voilier régulièrement, c’est garantir la sécurité de l’équipage, se préserver des mésaventures en croisière et éviter des grosses casses et des frais plus importants.

Si il est plus facile d’entretenir son voilier quand il est près de chez soi à l’année, quand on habite près de la côte ou qu’il est sur sa remorque dans son garage, nombre d’entre nous préfèrent naviguer sur la période estivale pendant de courtes vacances. L’hivernage est un moment privilégié pour faire le tour de ce dernier et repérer les pièces à changer ou entretenir correctement les autres. Alors faisons un tour du voilier ( vous pourrez avoir plus de détails sur chaque poste en cliquant sur les liens).

La coque et le pont

Lors d’un hivernage, tout commence par un grand rinçage. Un rinçage à l’eau douce va permettre de bien nettoyer lepont first 25 bateau, de ralentir la corrosion des pièces métalliques et de vérifier les oeuvres vives.  Il est toujours intéressant de vérifier les oeuvres vives, à la sortie d’eau et de gratter l’ancien antifouling. Cela vous permettra d’anticiper la préparation de printemps et vous en profiterez pour vérifier la dérive ou la quille, l’état de la coque, les anodes, l’arbre d’hélice pour les moteurs in bord.

Lors du rinçage du pont, profitez en pour vous attarder sur les pieds de chandelier, la baille à mouillage, vérifiez si toutes les petites vis sont bien là. Regardez si le gel coat n’est pas trop faïencé, si le pont n’est pas mou pour les ponts en sandwich,…

L’accastillage et le gréement courant

Après le rinçage du pont, prenez le temps de bien vérifier votre accastillage.  L’accastillage demandera à être lubrifié après rinçage. L’entretien des poulies est plus important qu’on le pense. Si nécessaire prévoyez de changer des axes ou des joues. Ne remplacez jamais une poulie par une autre, que vous avez en stock et qui n’est pas faites pour la fonction que vous allez lui donner. L’économie serait de courte durée. Concernant le gréement courant, un rinçage régulier est gage de sécurité et de durée de vie plus importante. Les laver à la machine à laver marche très bien.

Le gréement dormant

point d'ancrage greementLe gréement dormant demandera une attention particulière. Si celui ci ne s’use que très peu (mât et bome notamment), certaines pièces sont à entretenir soigneusement. Tout comme l’accastillage, il est important de bien lubrifier des pièces comme les réas et bien contrôler les barres de flèche, les haubans, les sertissage. Pensez à contrôler l’étai. Oui, il faut déposer tout le système de l’enrouleur mais ce câble est celui qui s’use le plus vite. Il pourra même être changé tous les 5 ans si vous possédez un enrouleur, il subit beaucoup d’effort lorsque vous roulez ou déroulez le génois.

Les voiles et le moteur

Si vous ne naviguez pas l’hiver, rentrez vos voiles au sec après rinçage. Cela vous permettra, dans le même temps, de bien vérifier les coutures. L’entretien du moteur demande, au minium, un hivernage. Ceci est valable pour les moteurs hors bord comme pour les moteurs in bord. Un bon rinçage à l’eau douce du circuit de refroidissement ne leur fera que du bien. Vous pouvez même utiliser du vinaigre blanc. Profitez en pour vérifier la courroie, les filtres, les anodes,…

L’intérieur

Un bon nettoyage de l’intérieur permettra d’éviter de laisser à bord des denrées périssables et de contrôler tout les coins du bateau. Vérifiez les vannes, les entrées d’eau éventuelles ( eau douce ou salée), soulevez les fonds pour vérifier les varangues et les boulons de quille. Les selleries demandent aussi un entretien, nettoyage et aération. Si vous le pouvez, passez aérer votre bateau régulièrement et, si vous ne naviguez pas, sortez tout.

électronique et électricité

Sur un petit voilier, il n’y a pas beaucoup d’électronique, mais pensez à bien vérifier que l’humidité n’abimera pas cetableau electrique voilier matériel qui peut faire mal au port monnaie. Il est important de passer un coup de bombe lubrifiante anti humidité sur toutes les cosses et les connexions. L’entretien de la batterie demandera à ce quelle reste en charge. Pour cela, ramenez là à terre ou faites en sorte qu’elle ne se vide pas. ne laissez rien branché si il n’y a pas utilité, faites tourner le moteur régulièrement ou utilisez un petit panneau solaire.

 

Voilà, en suivant ces quelques règles, de bon sens, l’entretien d’un voilier ne devrait pas être une corvée et vous permettra de naviguer sereinement sans trop casser la tirelire…. Et vous, que faites vous en plus?

Be the first to comment

Laisser un commentaire