L’écoute de foc qui lâche.

genois voilier

Une écoute de foc ou de génois qui lâche fait parti de ces incidents qui peuvent vite gâcher une navigation.

Une écoute qui lâche, cela n’arrive pas qu’aux autres. Cela peut arriver lorsqu’un nœud de chaise est mal fait ou que le bout à lâché, par exemple. Ce genre de soucis peut vite se transformer en moment de stress voir en danger si on réagit avec précipitation. En effet, le premier réflexe peut être d’aller à l’avant pou refixer l’écoute. C’est la dernière chose à faire. Essayer d’aller chercher un point d’écoute qui bat au vent, c’est prendre le risque de se la prendre dans la tête, de tomber à l’eau,…

Les solutions

Enrouler le génois.

Si vous êtes équipé d’un enrouleur, il peut être envisagé de réduire la toile en roulant la voile d’avant puis d’aller refixer l’écoute. Attention à bien rouler la voile, sinon, le point d’écoute risque de remonter trop haut.

Virer de bord.

En voilà une bonne idée… En virant de bord, la voile pourra à nouveau être bordée et un équipier pourra alors, aller refixer l’écoute. Cette manœuvre ne sera cependant pas toujours possible, le foc ou le génois ne donnant plus de puissance, on risque le manque à virer.

Mettre à la cape.

C’est sans doute la solution idéale. Nous avons déjà parlé de cette manœuvre, mettre son voilier à la cape,  et elle s’appliquera très bien dans ce type de circonstance. Il suffit donc de reprendre le point d’écoute au vent et de pousser la barre sous le vent. Cette manoeuvre a l’avantage de conserver un bateau en ordre de marche, de faire la manœuvres sans danger et sans changer de cap.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire