Normandie Cup. On se regarde avant le Tour de France

Normandie Cup du 14 au 18 juin 2017. Le Havre le 18/06/2017
Photo © Jean-Marie LIOT / Normandie Cup

Cette 2e édition de la Norandie Cup restera marquée par une météo idéale et des idées des futurs bagarres sur le Tour De France.

Suffisamment de manches ont pu être disputées pour tirer un bilan sportif très satisfaisant. En Diam24 OD, c’est le favori Lorina Limonade – Golfe du Morbihan qui remporte la super finale du jour, et par la même occasion, le classement général de l’épreuve, après une magnifique remontée.

Victoire à l’arrachée pour Lorina Limonade – Golfe du Morbihan

Quatre manches qualificatives ont été lancées tant bien que mal aujourd’hui dans un flux d’est faible au départ et très instable face à la plage du Havre. A tel point que sur la 1e course, deux bateaux seulement ont été classés, les 14 autres n’ayant pas franchi la ligne dans les cinq minutes après le passage du premier.

Après une longue période d’attente en plein soleil, les trois autres manches se sont enchaînées une fois le vent établi au nord entre 12 et 15 nœuds. A l’issue de ces quatre courses qualificatives, rien n’était encore joué. Le match se jouant entre SFS, Lorina Limonade – Golfe du Morbihan et Beijaflore. C’est finalement, les Bretons de Lorina Limonade qui ont remporté la mise du jour, à l’issue d’une belle bagarre avec SFS, raflant du même coup la victoire de cette 2e Normandie Cup.
La réaction de Quentin Delapierre, le skipper de Lorina Limonade – Golfe du Morbihan : « Cette Normandie Cup s’annonçait compliquée car Bruno Mourniac et Corentin Horeau étaient absents. La 7e place de la première journée nous a un peu déstabilisés. Mais nous sommes restés unis et nous nous sommes appliqués à remporter un maximum de manches. Aujourd’hui, était une journée couperet. En qualification, nous avons tenté des coups, qui n’ont pas forcément marché, mais nous sommes restés confiants. Lors de la finale, le scénario a été idéal pour nous : nous étions en embuscade sur SFS et nous nous sommes appliqués à ne pas commettre d’erreurs techniques.
C’est la première régate d’avant-saison où nous ne commençons pas en tête. Nous avons donc prouvé que nous étions capables de revenir malgré un retard important. Maintenant, il faut rester concentrés et humbles parce que les concurrents naviguent très bien. Chaque année, la Normandie Cup nous prépare bien au Tour de France à la Voile grâce à son format à l’identique et son plan d’eau complexe.
 Mais ce n’est pas parce que nous avons réalisé une belle avant-saison que nous allons remporter le Tour cet été ! Je pense que le niveau de la flotte est en hausse, il va falloir démontrer que nous savons élever notre niveau de jeu. »

Smart Grid Energy sauve sa 1ère place en J80

Journée également sous haute tension chez les J80, notamment pour les deux leaders du classement Smart Grid Energy et Jaws qui depuis le début de la compétition font preuve d’une belle maîtrise du sujet. Finalement, l’équipage de Mathieu Dollé a réussi à sauver sa première place à un petit point, à l’issue de trois courses très accrochées, face à Jaws qui totalise quatre belles victoires de manche !
« Nous sommes très contents, confiait Mathieu Dollé, quelques minutes avant la remise des prix. La régate a été très serrée. La journée d’aujourd’hui en particulier s’est déroulée sous haute tension. Il fallait que l’on garde Jaws à proximité. Et nous avons mal commencé avec une première manche de 6. Il fallait donc que l’on reprenne un point à chaque course suivante pour espérer conserver la 1e place. Ce qu’on a fait. Mes équipiers, qui sont pour la plupart des cousins ont bien navigué. L’ensemble de la régate s’est joué dans un mouchoir de poche. On a également beaucoup apprécié l’organisation. Sur l’eau, on a trouvé un super niveau, des concurrents compétitifs, mais fairplay. Cela mérite d’être souligné ! ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire