Le Bol d’Or en Tricat 25

tricat 25 pont
photo: Tricat

Le chantier breton Tricat était présent au Bol d’Or 2017 pour une participation sportive avant une tournée européenne en croisière.

Le chantier Tricat a participé au Bol d’Or 2017, il y a quelques jours. L’occasion de confirmer les choix du Tricat 25 performance et…de nous faire partager ce moment et cette magnifique compétition. C’est Antoine HOUDET, du chantier Tricat qui nous fait le plaisir de partager son Bol d’Or:

Destination Lac Léman

Mon frère Luc et moi-même quittons le chantier mercredi matin avec le tout nouveau TRICAT 25 performance.
Notre équipe de préparateur à optimisé bateau au chantier la semaine précédente, développant nos dernières idées de performance pour le Bateau.
En plus du grand mat aile carbone et du jeu de voile spéciale, nous disposons maintenant d’un bout dehors carbone permettant de porter un grand spi léger une nouvelle barre d’écoute plus puissante et des safrans de flotteurs en Test pour cette nouvelle version.
Apres près de 12h de routes nous matons et mettons le bateau à l’eau dans la foulée sous les orages et les grains de pluie tropicales. La Pizza et le rosé suisse du diner sont appréciés.
Le jeudi et le vendredi, rejoins par Nicolas, le 3eme homme du bol d’or, première navigation dans les conditions Lémaniques de 0 à 8kts de vents ou nous atteignons tout de même les 12kts de vitesse. Cela nous rassure pour nos choix de voile et d’équipement pour le Lac.

Maintenant, la course

Samedi les choses sérieuses commencent avec une bise de 15-18Kts soutenus pour le lac. Départ chaud, entre un

tricat 25 performance
Photo: Tricat

Décision 35 (sistership du vainqueur) et un ventilos M2, nous voilà partis au près pour quelques heures au milieu de 600 bateaux. Très vite dégagé des monocoques standard et distancé par les grands catamarans de lac, nous croisons avec les premiers grands monocoques.Dans notre Classe nous luttons avec les DF 25 et 28 performances ainsi que quelques Diam 24.
Nous passons la bouée du Bouvret au bout du lac après une zone de transition ou le vent s’annule avant de basculer de 180° sur les derniers milles. Nous sommes 60 eme après 6 heures de course avec près d’une heure d’avance sur les Drangonfly.
Le retour sera rapide au portant sous gennaker, pénalisé sur la dernière partie par un axe de safran mal contrôlé au départ et qui menace de partir nous obligeant à ralentir. Dommage le vent est monté à plus de 20 kts sur la fin.

Une belle course et plein de promesses

Cela ne nous empêche pas de bien terminer 67 au scratch après 10h 15 d’une course Magique (124 au classement pénalisé d’une heure pour être monté au-dessus de la ligne 5 minutes avant le départ). Nos principaux concurrents sont tous derrière ainsi que plus de 500 autres bateaux.

Nous avions promis à nicolas, une petite promenade tranquille sur le lac, il a finalement été ravi de naviguer aussi rapidement et sans stress.
Le bateau est sorti de l’eau le lendemain et repartis directement avec Baptiste sur le lac de constance en Allemagne pour une tournée d’essai client et presse.

Puis il repart début juillet pour une viré sur la lagune de Venise pour un reportage presse. Il y restera jusque début Aout en attente d’une randonné en Italie et Croatie avant de reprendre la route pour nos eaux bretonnes. Un bateau sain simple rapide et transportable, tel que nous l’avons conçu.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire