Préparer sa croisière en petit voilier

voilier au près

Avant de prendre la mer, une bonne préparation évitera de transformer une croisière en galère.

L’été est là, les congés ont débuté. Pour beaucoup d’entre nous, la croisière tant attendue arrive. Que se soit pour quelques jours, en côtier, ou pour 15 jours sur de longues navigations, préparer sa croisière est primordial. Les raisons de se précipiter sont nombreuses. On veut saisir la fenêtre météo qui permettra de profiter au mieux du soleil qui se veut, parfois, discret. On veut profiter rapidement de ses vacances tant attendues et dont la semaine a été difficile à caler, entre une fête de famille, les travaux à la maison,… bref, on a toute les bonnes raisons du monde de vite larguer les amarres.

Et pourtant, ces quelques heures de patience avant de partir peuvent tellement éviter que ses vacances finissent en prises de tête familiale, du stress, d’escales prolongées pour raisons techniques…au mieux.

Le bateau

Il est impératif de bien vérifier les points sensibles du bateau. Tout commence par le moteur, ce satané moteur qui cale lors des rares fois ou on en a besoin. En plus de l’entretien régulier du moteur, vérifiez bien que vous possédez, avec vous, quelques pièces de rechanges, qu’il recharge bien les batteries, que le circuit de refroidissement marche bien,greement voilier que les fumées du moteur ne sont pas inquiétantes.

Un contrôle du gréement permettra de partir rassuré, surtout si le vent monte. Le gréement dormant devra être vérifié par un contrôle visuel, à minima. Si vous le démâtez régulièrement, profitez en pour tout contrôler. Le gréement courant doit être vérifié avec la même rigueur, afin de ne pas se retrouver avec une bout qui lâche car abîme ou, pire, pour un nœud mal fait.

Faites un tour de l’accastillage, prévoyez quelques manilles et poulies de rechange. Oui c’est chère mais moins que le remplacement d’une voile ou d’un mât.

Enfin, vérifiez l’étanchéité du bateau, contrôlez les vannes.

L’équipement

L’équipement embarqué doit permettre d’anticiper toutes les situations et de faire face aux situations d’urgence. Au-delà de l’équipement obligatoire qui permet de répondre aux situations d’urgence, il est important d’embarquer du matériel qui permettra de prévenir. Pour cela quelques livres permettront de faciliter une croisière comme un Bloc Côtier, le guide Safetic, l’Almanach du marin Breton, entre autre.

Avant de partir, vérifiez bien que votre électronique de bord fonctionne comme la VHF, en faisant un essai auprès du CROSS, votre sondeur, voir votre GPS. Si vous êtes équipé d’une tablette ou d’un Smartphone avec cartographie, pensez aux batteries de rechange et à un chargeur. Enfin, pensez à tout l’équipement qui permettra de gagner en confort. Mais attention, ne surchargez pas votre bateau. Tout est affaire de priorité, surtout sur un petit voilier.

L’équipage

enfants dans une cabine arrière de bateauOn l’oublie souvent, mais préparer l’équipage est important. C’est d’autant plus important qu’on navigue souvent en famille, avec des enfants, c’est-à-dire avec un équipage pas forcément amariné, voir passionné par le bateau. Dans ce cas, prévoir des étapes courtes permet de ne pas ennuyer l’équipage et de profiter au mieux de vos navigations. Expliquez clairement, à tout le monde, quel est le programme et répartissez bien les tâches de chacun suivant ses capacités. Enfin, vous restez seul maître à bord et responsable des manœuvres. On voit encore trop souvent des équipages se crier dessus en arrivant au port suite à des manœuvres ratées. Chaque skipper doit être capable de manœuvrer seul son bateau.

L’avitaillement

L’avitaillement est sans aucun doute, le plus important…Une croisière sans bien manger n’est plus un plaisir. Sur un petit voilier, rien ne sert de trop embarquer de nourriture, les glacières ne permettront pas de conserver certains produits. Quelques légumes, du saucisson, du jambon sec, des fruits, du riz, pâtes ou céréales, pour passer les repas en mer suffiront. En escale, profitez-en pour manger des produits frais, découvrir quelques bonnes tables…suivant les budgets évidement.

La navigationequipage preparant une croisière

Enfin le plus élémentaire, préparer sa navigation. Est-il nécessaire de s’attarder sur ce point. Partir en mer sans préparer sa navigation est inimaginable. Vérifiez que vous possédez les cartes du plan d’eau, tracez votre route en amont, prenez la météo, repérez les zones de dangers, les courants, regardez les horaires de marées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire