Ian Lipinski, paré pour le sacre